Carte de crédit.png
  • Facebook Social Icône

La navigation sur le lac (Paddle, bateau…) fait l’objet d’une réglementation stricte. Les autorisations de naviguer ne sont délivrées que sous la réserve de l’engagement du titulaire de respecter ou faire respecter ces règles.

Les moteurs d'une puissance supérieure à 9,9cv font l'objet d'une demande auprès de M. Despierre, Garde du lac (06 32 11 48 26).

Depuis fin septembre il n'est plus possible de naviguer à plus de 5 km/h (3 noeuds). Nous rappelons qu'il n'est pas autorisé de naviguer la nuit.

NeoWize Chara.jpg

Niveau du lac de Paladru

 - 170 cm environ
Température 12°c

Niveau en situation de crise

Le débit de la vanne est de 200 l/s.

INFO PECHE

Lors de l’assemblée générale de l’Association de Pêche, la Société du Lac, qui lui a délégué la gestion piscicole du lac pour répondre aux obligations légales, a beaucoup apprécié les deux décisions votées à l’unanimité :
-    Devant la nécessité d’assainir le lac face à la multiplication des silures, il est demandé aux pêcheurs de ne pas remettre à l’eau les silures qu’ils peuvent attraper. Pour les gros spécimens sortis de l’eau, demander aux gardes le mode à suivre.
-    Pour favoriser la reproduction de la truite lacustre, il a été décidé d’en interdire la pêche pendant 5 ans.

ZONES DU LAC

zones du lac de paladru

La SCI : Un peu d'histoire

De tous temps, le statut du lac de Paladru a été celui d’un domaine privé. Il a été apporté à la Société du Lac de Paladru lors de sa création en 1874.

L’objet de la Société est :

  • la propriété, l’exploitation et la jouissance du lac,

  • l’administration du Lac et la sauvegarde de sa flore et de sa faune.

 

Pendant longtemps, l’usage du lac -navigation, baignade, pêche et chasse- a été réservé aux actionnaires de la Société, à l’exception du droit de pêche sur un tiers du lac côté Charavines attribué aux habitants de Colletière en vertu d’un acte de donation de 1492 toujours en vigueur.

Au début du XXème siècle, le lac est surtout le domaine des pêcheurs professionnels. Peu à peu, l’activité touristique sur le lac s’est développée : les baignades d’hôtel ont été autorisées dans les années 1910, les plages communales de Paladru en 1938, du Pin en 1945 et de Charavines en 1961. Puis la navigation se développe : le canotage d’abord puis la voile vers 1930, enfin les bateaux à moteur.

 

L’activité nautique devient si intense, compte tenu des dimensions du lac, qu’il faut réglementer navigation et baignade. Le premier règlement établi par la Société date de 1970. En 1975, un décret stipule que la navigation sur les eaux intérieures relève d’une autorisation ministérielle. Le premier arrêté préfectoral qui gère l’ensemble des activités nautiques sur le lac, pris en accord avec la Société date de 1979. Il stipule que l’usage de toute embarcation sur le lac est soumis à l’agrément préalable de la Société du Lac de Paladru. Un bateau de promenade de 60 places a été autorisé sur le lac en 1985 et 1986. Faute de résultats, cette activité privée cessera. La Société du Lac créera à partir de 1995 100 places de port et 200 pendilles d’ammarrage.

La qualité des eaux du Lac de Paladru, réputées pour leur transparence, présentera une dégradation progressive, surtout sensible à partir de 1957. Ne pouvant être retenue pour responsable de cette pollution, la Société du Lac se tourne vers les collectivités locales pour la mise en place en 1976 d’un siphon de soutirage des eaux profondes et la création d’un réseau d’assainissement ceinturant le lac.

 

La variation du niveau du lac est régulée par un système de vannes situé à Charavines mis en place en 1868 pour assurer la bonne alimentation en eau des usines de la Fure. Il est géré par le Syndicat des Usiniers de la Fure. Depuis 2009, un arrêté préfectoral définit le débit de ces vannes en fonction de la hauteur du lac selon les périodes de l’année. La Société du Lac n’est pas directement responsable du niveau des eaux, mais intervient auprès des instances préfectorales en cas de baisse trop marquée.

 

La société du Lac a autorisé les campagnes de fouilles subaquatiques depuis 1970. Elle a fait donation de tous les objets trouvés au département de l’Isère sous la seule condition que leur présentation se fasse dans un musée implanté au bord du lac.

La SCI : Ressources et Dépenses

La Société du Lac de Paladru défend l’équilibre nécessaire entre les activités qui se pratiquent sur le lac : pêche, yachting, aviron, plongée, ski nautique, promenade, fouilles archéologiques et respect de l’environnement. Elle s’attache à préserver un tourisme familial et la tranquillité de cet espace. La gestion de la pêche est déléguée à l’Association des Pêcheurs de Paladru. La chasse y est interdite.

 

Les revenus de la Société sont constitués par :

-       la redevance du bail de pêche,

-       les redevances  des pontons et des plages pour lesquels ont été négociés des conventions ou des baux, Ces redevances ont été établies par comparaison avec les redevances pratiquées par l’Etat pour les lacs de Savoie.

-       les droits de navigation des bateaux

-       les redevances d’amarrages.

 

Ces recettes permettent à la Société :

  • la rémunération des gardes du lac chargés de la surveillance, de l’aide à la sécurité et de l’entretien du lac : roselières, nettoyage. 2 gardes à l’année + 1 ou 2 gardes l’été selon les besoins,

  • l’analyse régulière de la qualité des eaux,

  • la protection et de la régénération des roselières

  • la construction et l’entretien de place de ports et d’amarrages.